Maternage proximal, Portage physiologique

Le portage physiologique

Lorsque le petit humain vient au monde, il est « immature » et complètement dépendant de ses parents pour survivre, contrairement à tous les autres mammifères.
Dans un essai publié en 1975, Jean LIEDLOFF décrit le Concept du continuum, qui consiste à dire que la proximité physique et psychique mère/enfant est nécessaire pour le bien-être de chacun. Cette proximité va aider à mettre en place le lien d’attachement qui permettra au bébé de se développer en toute sécurité. Lors de cette période, l’allaitement, le cododo, le portage physiologique, le peau à peau… en résumé, le maternage proximal est très important.

10 bonnes raisons de porter son bébé :

* favorise l’attachement entre le bébé et ses parents
* effet apaisant sur les pleurs de l’enfant
* favorise la mise en place de l’allaitement
* permet la régulation de la température, soulage les reflux et les coliques du nourrisson
* permet l’acquisition de l’autonomie en toute confiance
* permet d’avoir les mains libres : faire autre chose tout en répondant au besoin de bébé
* plus économique qu’une poussette et tout terrain
* permet au papa d’avoir un rôle plus actif
* permet d’être plus disponible pour les aînés tout en s’occupant du tout petit
* aide à développer ses compétences de parents

Les différents moyens de portage

* l’écharpe tissée
* l’écharpe extensible ou tricotée
* le sling (tissé ou extensible)
* le porte-bébé préformé
* le mei-taï (ou porte-bébé chinois)
* le onbuhimo
* les porte bébé d’appoint : le tonga, le tube…
* le mbotou (ou pagne)

Un peu de physiologie

On parle de portage physiologique, car il respecte la physiologie du corps de bébé. En position physiologique, le bébé est :
* en position « assis-accroupi » : il s’agit de la position naturelle de bébé lorsqu’on le prend contre soi, elle lui permet de s’ancrer sur le porteur
* le dos est arrondi pour respecter la cyphose dorsale de bébé, en appui sur les fesses
* le bassin est naturellement basculé
* les genoux sont repliés à la hauteur du nombril
* les cuisses sont orientées vers le haut, plus ou moins écartées pour le respect des hanches, sans forcer cet écartement
* la tête est dans l’axe de la colonne vertébrale

Les étapes de développement du bébé et les positions de portage adéquates :


Ces descriptions sont données à titre indicatif, il conviendra d’utiliser les signes distinctifs plutôt que les tranches d’âges.

Porter un bambin

Le portage ne se limite pas aux premiers mois de vie. Même un enfant qui se déplace seul (à quatre pattes ou en marchant) a besoin d’être porté. D’une part parce que ses petites jambes ne sont pas encore assez musclées pour de longues marches mais parce qu’il a encore besoin de ce contact avec son parent.
Il existe des moyens de portage adaptés aux bambins (à partir de 18 mois, en fonction du gabarit de votre enfant) :
* l’écharpe tissée
* le mei-taï toddler
* le porte-bébé préformé toddler
* le onbuhimo toddler
* le porte-bébé filet type Tonga

Bibliographie

Si vous souhaitez en savoir plus sur le portage, je vous invite à lire ces deux livres :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *